Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Évaluation de la valeur économique de la paille

Évaluation de la valeur économique de la paille

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page
crédit photo T. Quirin

En se séparant de la paille, le céréalier va exporter les minéraux et la matière organique qu’elle contient. Afin d’éviter l’appauvrissement du sol, il est donc nécessaire de compenser ces éléments par l’achat d’engrais. Le prix plancher de la paille est donc basé sur ses valeurs fertilisantes, le prix moyen des engrais simples (super 45, chlorure de potassium…) et des amendements organiques ainsi que des interventions nécessaires pour les réintégrer au sol.

Valeur économique des élements fertilisants : 9,5 €

La paille contient essentiellement de la potasse, puis en moindre proportion du phosphore, du magnésium, du calcium…
Le calcul est basé sur les valeurs fertilisantes de la paille et le prix moyen des engrais simples qui servent de base d’évaluation des unités apportées.

En résumé dans le tableau ci-dessous :


Prix engrais: source Agrieconomie livraison Juillet/Aout 2019 conditionnement Big Bag 600 kg livrés par 12 t pour Super 45 et chlorure
                            
Pour personnaliser l’estimation, il est nécessaire d’actualiser les prix d’engrais en lien avec l’évolution du marché.
La colonne dispo correspond à l’équivalence en engrais.

L’azote mesuré dans la paille n’est pas disponible pour les cultures, car la paille mobilise même les reliquats d’azote du sol pour sa dégradation. Le coefficient de disponibilité de l’azote est  donc nul. Pour les autres éléments 1 unité mesurée est équivalent à 1 unité minérale.
On arrive donc à une valeur économique des fertilisants d’environ 9-10 € /t.

Valeur économique de l'humus : 5,2 €

En exportant les pailles, on soustrait de la matière organique qui ne retourne pas au sol.
Il nous faut estimer la perte de cette matière organique qui constitue après transformation l’humus.
En comparant les prix de vente de différents produits organiques, desquels on déduit la valeur des éléments fertilisants, on arrive à un prix moyen de 40 € /t d’humus stable.
1 tonne de paille produit environ 130 kg d’humus stable soit une valeur économique d’humus de 5,2 € /t de paille exportée.

Total valeur fertilisants + valeur humus = environ 15 € /t

Pour compenser les éléments fertilisants exportés, il est nécessaire de réaliser un épandage d’engrais et d’amendement.
On rajoute un coût supplémentaire d’épandage de 8 à 10 €/ha soit 2-2,5 € /t de paille pour un rendement de 3 à 4 t/ha pour chacun des deux épandages.
On peut aussi prendre en compte la petite économie de carburant occasionné par la suppression du broyage des pailles lors de la moisson. Cette économie varie entre les moissonneuses et représente de 2 à 6 litres de carburant soit environ 4 €/ha. Cela représente 1 €/t à déduire de la valeur de la paille.

La valeur économique plancher d’une tonne de paille est d’une vingtaine d’euros permettant de couvrir les frais occasionnés par les exportations.

 

Côté bio

Dans les exploitations de grandes cultures biologiques sans effluents d’élevage le maintien des teneurs en phosphore du sol est difficile à assurer, d’autant plus s’il y a dans la rotation des cultures fortement exportatrices de cet élément, comme des légumineuses de fauche. Sauf dans le cas d’échanges paille/fumier, il est donc prudent de ne pas exporter les pailles et ainsi limiter les prélèvements.

La paille bio est donc rare, mais la réglementation autorise l’utilisation de paille conventionnelle uniquement à l’usage en tant que litière.

Il n’existe pas d’engrais minéral phosphaté soluble (à l’image du superphosphate) utilisable en bio. Ceci rend l’estimation de la valeur de la paille bio plus complexe. Néanmoins en extrapolant on obtient un prix plancher de 28 €/tonne.

Échange PAILLE contre FUMIER : Quelles quantités ?


Une calculette gratuite mise à votre disposition

La Calculette d'échange paille – fumier d'ARVALIS est un outil gratuit qui permet de calculer facilement une équivalence entre pailles et fumiers, en tenant compte de la valeur des éléments minéraux contenus dans les pailles et les engrais de ferme,
mais aussi des charges de mécanisation, de transport et de main d'œuvre.

Cette calculette fonctionne pour :

  • 3 types de pailles : céréales, pois, colza
  • 13 types de fumiers/lisiers/fientes : 7 de bovins, 2 de porcs, 2 de poules pondeuses, 1 d'ovins, 1 de chevaux

 

Lien vers l'outil : www.paille-fumier.arvalis-infos.fr

 

 

François DUPONT, Thierry QUIRIN

Conseillers Productions Végétales

Chambre d’agriculture de la Vienne