Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La Chambre d’agriculture de la Vienne met en oeuvre un plan de relance de la filière chevreau

La Chambre d’agriculture de la Vienne met en oeuvre un plan de relance de la filière chevreau

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

La table ronde a réuni 12 acteurs de la filière.

La Chambre d’agriculture en partenariat avec le Syndicat Caprin de la Vienne organisent la relance de la filière de viande caprine. Une table ronde s’est tenue le 18 septembre dernier, au sein des locaux de la Chambre d'agriculture à Mignaloux-Beauvoir, avec l’ensemble des acteurs de la filière.

 

Contexte

Depuis plusieurs années la filière viande caprine perd près de 10% de parts de marché. Aujourd’hui près de 60% de la viande produite est exportée, principalement au Portugal et en Italie. La crise de la COVID-19 a déstabilisé encore plus la filière car les ventes de viande de chevreau du printemps ne se sont pas faites normalement. Aujourd’hui on dénombre près de 300 tonnes de viande de chevreau stockées chez l’abatteur de la Région.

Alors que les mises-bas de septembre débutaient, les éleveurs et les engraisseurs se sont retrouvés dans une situation très anxiogène. Ce n’est que le 16 septembre que le contingentement de 50% des animaux normalement abattus en octobre-novembre a été levé et que le ramassage et l’abattage a pu reprendre normalement.

Malgré la résolution de ce sérieux problème et le retour à un peu plus de sérénité, Véronique Guérin (vice-présidente à la Chambre d’agriculture de la Vienne et éleveuse caprine) et les membres du Syndicat Caprin de la Vienne estiment que la crise Covid-19 n’a fait qu’accentuer une problématique structurelle ancienne : la filière chevreau est fragile, basée sur un unique débouché, principalement destiné à l’export.

Convaincus que la résolution en profondeur et à long terme du problème de la filière chevreau passe par la consommation locale de viande de chevreau, la Chambre d’agriculture et le Syndicat Caprin de la Vienne ont initié une rencontre entre les différents acteurs de la filière.

Une table ronde avec les acteurs

Le vendredi 18 septembre dernier, une table ronde s’est donc tenue sous le pilotage de la Chambre d’agriculture, avec le Syndicat Caprin de la Vienne, le Département de la Vienne, le Syndicat des Chevriers de Nouvelle-Aquitaine et Vendée, des engraisseurs, des bouchers-volaillers, la Coordination Rurale et des GMS, dans le but de soutenir les engraisseurs et les éleveurs du département, d’accompagner le développement d’une filière alternative et enfin trouver de nouveaux débouchés au niveau local.
L’ordre du jour de cette rencontre était le suivant :

  • Point sur l’actualité et le contexte de la Filière Chevreau régionale
  • Enoncé de la problématique départementale Filière Chevreau
  • Recherche d’alternatives, de nouveaux débouchés à la viande de chevreau à l’échelle départementale

Des actions à mener

Au terme de cette table ronde, plusieurs axes ont été retenus afin de dynamiser la filière chevreau.

Axe 1 – Faire connaître la viande de chevreau

La Chambre d’agriculture va piloter de nombreuses actions événementielles comme "Goatober". Cette opération, initiée par Interbev, met en valeur la viande de chevreau auprès des chefs et du grand public.
Pour faire connaître la viande de chevreau, il semble également fondamental de l’instruire dans les écoles hôtelières. Le constat est qu’aujourd’hui le chevreau n’est pas au programme des cours de restauration, notamment dans la partie connaissance des produits régionaux. Une formation sur cette viande pourrait être réalisée pour les enseignants. Un travail va être mené dans ce sens avec les établissements du territoire.


Axe 2 – Structurer une filière d’approvisionnement local

Pour inciter les bouchers, cuisiniers et restaurateurs, à travailler le chevreau, il semble essentiel de leur faire connaître les fournisseurs du secteur. Il faudra également travailler sur la découpe de la viande et sa commercialisation, afin de répondre au mieux à la demande.


Axe 3 – Ouvrir vers de nouveaux débouchés

Les grandes et moyennes surfaces pourraient être des partenaires de cette opération de promotion de la viande de chevreau.
Les chefs cuisiniers du territoire peuvent être des ambassadeurs de cette viande à travers des recettes originales.
La restauration collective a également un rôle à jouer. En effet, il semble envisageable d’inscrire la viande de chevreau aux menus des cantines des collèges, entre autres, sous une forme adaptée. Un partenariat avec le Département de la Vienne et de la Région Nouvelle-Aquitaine doit être mené dans ce sens.

La première action de ce plan de relance départemental sera l'organisation d’événements dans le cadre de la manifestation internationale « Goatober ». Dans la Vienne, trois restaurateurs mettront la viande de chevreau à l’honneur, les vendredis 16, 23 et 30 octobre 2020.
En parallèle de ces actions départementales, un plan de relance régional Nouvelle-Aquitaine et un chantier de prospective – stratégique piloté par Interbev National sont déjà programmés.

 

Contact presse :
Chambre d’agriculture de la Vienne
Annabelle CHAGUE – chargée de communication
annabelle.chague@vienne.chambagri.fr – 05 49 44 75 65

 

Actualités en relation