Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Session de la Chambre d’agriculture de la Vienne du 25 novembre 2021

Session de la Chambre d’agriculture de la Vienne du 25 novembre 2021

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Des embauches pour soutenir les agricultrices et agriculteurs dans un contexte économique incertain : réforme de la PAC, cours élevés des matières premières et de l’énergie, grippe aviaire et dégradations des retenues de substitution.

Enjeux et objectifs pour la Chambre en 2022
Les élus de la Chambre d'agriculture de la Vienne se sont réunis en session le jeudi 25 novembre 2021 à Mignaloux-Beauvoir.
Parmi les nombreux sujets évoqués par les élus, celui du renforcement des équipes de la Chambre d’agriculture, pour atteindre un effectif en 2022 de 78 agents en CDI et CDD (soit 6 embauches supplémentaires) a fait consensus auprès de l'assemblée. Cette nouvelle structuration a pour ambition un meilleur accompagnement des agriculteurs durant tout leur parcours de vie (installation, conseils techniques et réglementaires, y compris sur les formalités administratives ou encore la transmission) et une stratégie repensée pour l’activité d’élevage dans le département.
Plus précisément, la Chambre souhaite renforcer ses missions de conseils techniques et économiques, en y intégrant une réflexion plus globale sur l’exploitation : intégration de nouvelles pratiques dont l’agro-écologie, prise en compte des nouvelles exigences liées à la future Politique Agricole Commune (PAC), mais également accompagnement dans le cadre du Conseil Stratégique Phytosanitaire qui s’imposera dès 2023 et pouvant être anticipé sur l’année à venir.
La Chambre a également, lors de cette session, acté une plus grande ambition de travail avec les collectivités territoriales dans le cadre des projets d’avenir engagés par celles-ci : par exemple la structuration et la valorisation des filières et les Projets Alimentaires Territoriaux.
Parallèlement à ces ambitions de développement, la Chambre d’agriculture  continue sa démarche d’une plus grande communication autour des actions engagées et à venir, pour porter à connaissance ses nombreux domaines d’activités et de compétences.

Réforme de la PAC 2023  
Les principales évolutions de la PAC 2023-2027, ses enjeux et conséquences sur le plan économique pour « la Ferme Vienne » ont été présentés, suscitant de fortes interrogations dans l’assemblée.
Cette nouvelle réforme, à anticiper dès l’année 2022, engage dans une réflexion globale sur l’exploitation et ne définit pas de « gagnant  / perdant » selon des cas types. Réforme complexe dans son mode de calcul, elle nécessitera que chaque exploitation « sorte sa calculette » et intègre les subtilités de la réforme pour anticiper les évolutions et contraintes, dans les choix relatifs à la conduite de son exploitation.
Dans ce cadre, des réunions d’informations sont organisées par la Chambre sur tout le territoire courant décembre et seront suivies de formations spécifiques, permettant d’éclairer les choix nécessaires des exploitants.


Des échanges constructifs au sein de la session
Les présentations des comptes financiers, des enjeux et des actions engagées pour l’année 2022 ont, par la suite, laissé place à de riches débats au sein de la session sur des sujets divers.
Parmi les motions débattues et votées, et face à la flambée des prix des engrais azotés, la Chambre d'agriculture s'est positionnée pour une levée immédiate des barrières tarifaires à l’importation des engrais et en faveur de toutes mesures permettant de sauver les trésoreries. Une autre motion a été adoptée en lien avec la hausse des cours du pétrole en demandant l’exonération immédiate de la TICPE (Taxe intérieure sur les produits pétroliers, carburants…). Avec l’arrivée du froid, une motion a été votée contre l’obligation faite aux éleveurs de volailles plein air de confiner leur élevage pour répondre aux exigences sanitaires de lutte contre la grippe aviaire.
Enfin, la Chambre d’agriculture a souhaité apporter son soutien aux agriculteurs irrigants en condamnant fermement les actes de destruction commis ces derniers mois sur les retenues de substitution dans les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Charente-Maritime.
Les élus se sont donné rendez-vous pour la prochaine session du mois de mars et lors des différentes commissions se tenant au fil des mois, pour continuer d’échanger et de débattre.

 

 

 

 

 

Actualités en relation